Adaptez votre vitesse

You have refused the use of cookies: this video does not appear.

Les résultats du dernier observatoire des comportements ne laissent planer aucun doute : la vitesse excessive fait une percée préoccupante depuis 2016.

A travers sa nouvelle campagne de communication, le groupe Sanef incite ses clients à respecter les vitesses. Portée par Jean-Paul, un collaborateur du groupe, cette campagne encourage les conducteurs à lever le pied et à adapter leur vitesse en fonction des conditions météorologiques et des aléas de circulation.

La vitesse : retour en force d’un comportement générateur d’accidents

L’enjeu de la vitesse sur autoroute est certes moins fort qu’il y a 10 ans (1 accident mortel sur 3 en 2002), mais il revient malgré tout au-devant de la scène, avec une hausse très significative. En 2015, la vitesse excessive était responsable de 15% des accidents mortels sur autoroute.
Les observatoires Sanef des comportements sur autoroute de juillet 2016 et 2017 montrent une augmentation manifeste de la vitesse sur autoroute, après 4 années de stabilité.
Ainsi :

  • 41 % des automobilistes roulent au-dessus de 130 km/h, contre 37% entre 2013 et 2015.
  • 4% des conducteurs roulent à plus de 150 km/h contre 3 % de 2013 à 2015.

La vitesse moyenne (toutes voies confondues) passe même, de 127 km/h à 129 km/h, ce qui constitue une hausse importante. D’ailleurs, la vitesse moyenne sur la voie de gauche est de 138 km/h.

Les conséquences et les effets induits par une vitesse excessive

Le lien entre vitesse et gravité des accidents est clairement établit ; la vitesse est un facteur aggravant d’accident.
Les effets de la vitesse sont très divers, plus on roule vite :

  • Plus le champ de vision est restreint.
  • Plus la distance de freinage est longue (le temps de réaction reste le même).
  • Plus la fatigue et le stress augmentent 
  • Plus l’énergie des chocs est importante : une vitesse 20% plus élevée occasionne un choc 44% plus violent.
  • En cas de vitesse trop importante, l’événement inattendu banal, peut devenir un accident.

Les salariés du groupe Sanef, ambassadeurs des bonnes pratiques

Après plusieurs années de campagnes de sensibilisation axée sur le décalage et l’humour, l’année 2017 marque un tournant dans la communication sécurité du groupe.

Pour créer une rupture avec les années précédentes, les photos remplacent les dessins.
Qui de mieux que nos collègues, professionnels de l’autoroute, pour faire passer les bons messages ? Ainsi, Jean-Paul, conducteur de travaux au centre d’entretien de Senlis sur l’autoroute A1 dans l’Oise, incite les automobilistes à adapter leur vitesse. Nos ouvriers autoroutiers, sont les 1ers témoins des conséquences de vitesses excessives et inadaptées. Ils en sont même les victimes, puisque 2 accidents par semaine en moyenne, les concernent.
Cette campagne poursuit la mission que s’est fixée le groupe Sanef de faire évoluer les comportements à risque sur autoroute.
Dès le 15 octobre, les clients des autoroutes Sanef et Sapn sont invités à « adapter leur vitesse ». Traduit en anglais et en allemand, ce message touchera aussi l’ensemble de nos clients étrangers. Diffusée sur les ondes de la radio Sanef 107.7, sur les affiches de 4 mètres sur 3 mètres placées le long des autoroutes, ainsi que sur le site sanef.com, cette campagne mise avant tout sur l’humain pour faire passer son message de prévention.

Alors, pour votre sécurité, celle de vos passagers, des autres conducteurs et de nos collègues en intervention : ADAPTEZ VOTRE VITESSE !

La vitesse en chiffres

41%

des véhicules légers roulent à plus de 130 km/h

4%

à plus de 150 km/h

138 km/h

vitesse moyenne sur la voie de gauche