Accidents autoroute A13


Accidents autoroute A13


Sur votre parcours :

Accident

Danger

Ralentissement et bouchon

Sortie conseillée et obligatoire

Grands travaux

Chantier

Manifestation

Services :

Aire de service

Aire de repos

Borne de recharge électrique

Agence télépéage

Echangeur

Parking de covoiturage

Gare de péage

Webcam

Panneau touristique

Conditions de conduite en hiver :

Conditions de conduite

Zones de stockage PL

Salage/Déneigement

Vigilance météo :

Orage

Chûte de grêle

Vent violent

Brouillard

Chaussée glissante


Signalisation des accidents sur l’autoroute A13, embouteillages, travaux en cours entraînant des ralentissements ou des fermetures occasionnelles… Sanef tente de régler au plus vite chaque désagrément. En attendant, elle vous informe grâce à la carte interactive que vous trouverez ci-dessous. Chaque minute, Sanef l’actualise pour vous rendre le parcours encore plus sûr et zen.


Bon copilote s’il en est, Sanef met également en avant sur la carte interactive en temps réel un ensemble de services pour vous faire profiter du voyage sur l’autoroute A13. Bornes de recharge pour brancher votre véhicule électrique, stations essence ou gazole pour faire le plein, espaces détente pour se reposer, zones de jeux pour que les enfants puissent se dégourdir, aires de covoiturage pour faire monter d’autres « copilotes » !...

Que faire si vous avez un accident sur l’autoroute A13 ?

Si vous avez un accident ou que vous tombez en panne sur l’autoroute, pensez tout d’abord à vous mettre, vous et les autres passagers du véhicule, en sécurité ! Pour cela, arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence. Enclenchez les feux de détresse pour que les conducteurs arrivant derrière vous puissent repérer de loin qu’une voiture est immobilisée sur la bande d’arrêt d’urgence, et puissent se décaler sur leur gauche.

Avec l’ensemble des autres passagers, sortez ensuite par la droite et mettez-vous de l’autre côté de la glissière de sécurité. Évitez absolument de sortir par la gauche.

Vous pouvez aussi placer un triangle rouge en amont. Il est obligatoire d’avoir cet objet de présignalisation dans son véhicule, mais si le véhicule est immobilisé sur la bande d'arrêt d'urgence et n'empiète pas sur la chaussée, vous n’êtes alors pas soumis à l’obligation d’aller le poser en bord de route.

Si vous vous déplacez, pour poser le triangle de présignalisation et/ou pour rejoindre la borne d’appel la plus proche, par exemple, faites-le en restant bien derrière la barrière de sécurité.

Comment contacter les secours si vous ne pouvez pas accéder à la prochaine borne d’appel d’urgence sur l’A13 ?

Disposés tous les deux kilomètres environ, les bornes d’appel d’urgence vous permettent de contacter les secours.

Bien sûr, vous pouvez également appeler depuis votre téléphone portable le 112, numéro d’appel d’urgence européen. Le 114, par SMS, s’adresse aux personnes sourdes et muettes. Vous pouvez aussi utiliser l’application SOS Autoroute.

Vous devez préciser que vous êtes sur l’autoroute A13 et indiquer le sens de la direction. Pour qu’il puisse vous localiser avec précision, communiquez à l’opérateur le point repère, présent sur les panneaux en forme de bornes kilométriques sur l’accotement ou sur le terre-plein central.

Qui peut intervenir pour le dépannage de mon véhicule ?

En France, seules des entreprises agréées peuvent intervenir sur les autoroutes et sur les routes express. Les dépanneurs agréés répondent à des conditions. Ils doivent :

  • Bénéficier d’un garage à proximité des accès desservant l’autoroute.
  • Être joignables au téléphone 24h/24.
  • Disposer d’un personnel qualifié pour le dépannage et le remorquage.
  • Posséder un matériel suffisant pour évacuer le véhicule et ses occupants.
  • Pouvoir accueillir et orienter le conducteur et ses passagers dans de bonnes conditions (poste téléphonique, local d’accueil, etc.).
L’agrément du dépanneur peut être suspendu ou retiré définitivement, notamment en cas de plainte s’il ne respecte pas les conditions précitées.

Les tarifs d’intervention peuvent évoluer selon le type d’intervention :
  • Le dépannage sur place, qui inclut le déplacement du véhicule d'intervention et une réparation de 30 minutes.
  • le remorquage du véhicule jusqu'à l'atelier du dépanneur, qui comporte le déplacement du véhicule d'intervention, le temps passé sur le lieu d’arrêt du véhicule et le remorquage du véhicule jusqu'au garage du dépanneur.
  • le remorquage du véhicule et dépannage sur une aire de repos qui comprend le déplacement du véhicule d'intervention, le temps passé sur le lieu où est situé le véhicule, son remorquage vers une aire de repos ainsi qu’une réparation d'une durée de 30 minutes sur cette aire.
  • le remorquage du véhicule vers un lieu choisi par l'automobiliste, qui inclut le déplacement du dépanneur, le temps passé sur le lieu d'immobilisation et le remorquage vers un lieu choisi par le conducteur, dans la limite de 5km après la sortie de l'autoroute.

Comment gérer un malaise en voiture ?

Si en tant que conducteur vous ressentez les prémices d’un malaise vagal ou cardiaque, arrêtez-vous rapidement sur la bande d’arrêt d’urgence et déclenchez les signaux de détresse. Voici les symptômes qui peuvent vous alerter qui peuvent entraîner une perte de contrôle du véhicule :

  • Engourdissement du visage ou d’un membre
  • Trouble de la parole, de la vision, de la compréhension
  • Perte d’équilibre
  • Douleur à la poitrine
  • Palpitation
  • Difficulté au niveau de la coordination des mouvements
  • ...
Si vous êtes en état, rejoignez l’autre côté de la glissière de sécurité et appelez les secours au 112, 12 et 18, ainsi que le 114 par SMS pour les sourds et muets. Autrement, si vous êtes accompagnés, faites-vous aider. N’hésitez pas, même si les alertes corporelles vous semblent anodines. Il vaut mieux prendre toutes les précautions possibles.

Sur place, les secouristes pourront vous procurer les premiers soins et vous emmener à l’hôpital si nécessaire. Votre véhicule sera également protégé par des véhicules d’intervention, et/ou déplacé.

Que faire si je vois une voiture ou des véhicules d’intervention arrêtés sur la route ?

Publiée au Journal officiel du 18 septembre 2018, la législation relative au corridor de sécurité est aujourd’hui en place pour protéger les accidentés, les Hommes en jaune et les autres intervenants.

À ce jour, les conducteurs doivent donc officiellement respecter une barrière virtuelle (le corridor de sécurité) dès l’approche de personnels intervenant sur la route ou sur le bord, ou de véhicules ayant actionné les feux de détresse. Les conducteurs doivent donc se décaler le plus possible à gauche (en restant sur la voie) et ralentir.

Au-delà des risques qu’ils prennent pour leur sécurité et celles des autres usagers, les contrevenants s’exposent à une amende de 4ème classe, soit un montant de 135 € diminué à 90 € en cas de règlement rapide.

Consultez notre carte interactive pour repérer la position des accidents sur l’autoroute A13. Si vous êtes le conducteur, allumez la radio de Sanef sur la fréquence 107.7.